Souvenirs de l'Eternel Présent - Benoît Peeters, François Schuiten

Souvenirs de l'Eternel Présent - Benoît Peeters, François Schuiten

Souvenirs de l'Eternel Présent - Peeters et Schuiten
Ouvrez cette BD et contemplez.
De l'architecture, du vide, de l'art...

Taxandria, c'est le nom de la nouvelle ville que nous emmènent explorer Schuiten et Peeters.

Aimé est le seul enfant vivant à Taxandria. D'ailleurs, cette ville est bien désertique après le grand cataclysme qui l'a dévastée. Il ne reste ni fleurs, ni oiseaux, ni eau, ni vent, et les femmes sont conservées "à l'abri".
Ici, il est interdit d'évoquer le passé ou le futur, la ville vit dans l'éternel présent. Le "Présent" c'est d'ailleurs le nom du journal de la ville.
Mais Aimé découvre un livre relatant l'histoire du grand cataclysme et apprend que ce sont des scientifiques, poussés par la femme du Président de l'époque, qui ont déclenchés la catastrophe. Depuis, toute technologie est bannie et haïe (par exemple, les trams fonctionnent par la force de tireurs et pousseurs).

Les conséquences du raz-de-marée qui a ravagé la ville, se retrouvent également à travers le décor surréaliste de la cité. Les habitants vaquent à leurs activités quotidiennes à travers des ruines, ou plutôt, une architecture incongrue née du déplacement des différents édifices durant la catastrophe. Ainsi, les styles se mélanges, des piliers corinthiens se sont incrustés dans des bâtiments du début du siècle. Cela instaure un climat d'étrangeté propre à l'univers des Cités Obscures. Les perspectives s'entremêlent, les bâtiments paraissent à la fois solides et bancales. Un pur bonheur pour les yeux. 
Il ne reste plus qu'à notre héros de découvrir pourquoi tout doit rester en l'état, pourquoi personne ne doit chercher à comprendre ce qui s'est passé, pourquoi les femmes doivent rester à l'écart, pourquoi son maître d'école refuse de l'emmener à Marinum voir la mer...

Pour ceux qui chercheraient une explication possible au dénouement de l'histoire:
Ce qu'il faut savoir, c'est que Taxandria était à l'origine un projet cinématographique du réalisateur belge Raoul Servais, en 1989. Celui-ci avait pour projet de rassembler des milieux peu habitués à cohabiter: un mélange de prises de vues réelles, de dessin animé et de nouvelles technologies. D'ailleurs, le procédé consistant à faire se détacher les acteurs sur un décor dessiné ou élaboré par ordinateur est reprit par Schuiten; le personnage d'Aimé est mis en relief  par ses couleurs et semble se détacher du décor ocre et gris/bleu. Le film de Servais ne verra jamais le jour tel qu'il fut penser à la base et nous pouvons comprendre cette bande-dessinée comme étant la mémoire d'un film fantôme, le vestige d'un Taxandria qui ne vit jamais le jour. (cf fin de l'album: Taxandria serait une ville fantôme on ne sait pas si elle a existée).

    En bref, un travail qui s'admire, une atmosphère surréaliste et un message sous-jacent concernant l'absurdité du monde moderne et des habitudes, bien transmis. 7/10

A lire: Une critique intéressante chez Carnet de Sel, mais aussi chez Bdphage.
Une interview des auteurs Schuiten et Peeters sur l'album ICI.
Pour en savoir plus sur le monde des Cités obscures, le site officiel.



4/10 (Type : BD franco-belge)



Auteurs: François Schuiten (dessin) et Benoît Peeters (scénario)
Editions Casterman
Paru en octobre 2009
65 pages + dossier de 12 pages sur le film

5 commentaire(s):

De.w a dit…

je crois que j'ai très envie de la lire maintenant cette BD!!!^^

Miss Jo a dit…

Si tu ne connais pas la série "Les Cités Obscures", je te conseille de t'y plonger. C'est un univers très destabilisant et superbe, tant par les dessins que par la philosophie qu'il développe.

De.w a dit…

je vais aller voir si je trouve pas ça en occaz' quelque part! ;)

De.w a dit…

une petite question encore: c'est uue "série" ou on peu lire les volumes indépendamment les uns des autres?

Miss Jo a dit…

Tout à fait, les tomes de la série forment tout un univers avec les mêmes thèmes qui reviennent mais ils se lisent séparément. Par contre, tu trouveras certains titres en 2 tomes, par exemple "La frontière invisible" ou "La théorie du grain de sable". Bonne lecture !

Enregistrer un commentaire:

Pour les commentaires, vous avez deux possibilités :

- Ouvrir un compte google. Cela vous donne la possibilité de suivre la discussion (en cliquant sur le lien "S'abonner par Email" qui apparaîtra en bas du champ commentaire une fois identifié).
     Cliquez ici pour créer un compte google

- Se connecter en anonyme ou avec son nom (ou pseudo) et une url vers son propre site (facultatif). Ici vous n'aurez pas le suivi par email de la discussion.
La création du compte google est donc préférable.

Utilisez le reste des options si vous possédez un compte aim, wordpress, openid, livejournal ou typepad.

data:olderPageTitle Accueil

-